Centre for Romanian Studies

Centre for Romanian Studies header image 1

Entries Tagged as 'livre'

Mircea Milcovitch: «Le Grand Mystère», Les Editions Romaines

September 23rd, 2013 · No Comments · Books, Diaspora, International Media, OPINION, PEOPLE, quotations, Reviews

L’ouvrage que vous, lecteur, tenez entre vos mains n’est pas à proprement parler un ouvrage de théologie. D’ailleurs, l’auteur n’en aurait pas la prétention. Il s’agit en revanche d’un livre dans lequel Mircea Milcovitch a consigné l’ensemble de la logique biblique, de son intelligence de la foi chrétienne, qu’il a, au préalable, fait valider au fur et à mesure par de nombreuses conversations avec des théologiens de l’Institut Saint‑Serge de Paris (surtout Constantin Andronikof), et des moines‑théologiens du monastère bénédictin de Chevetogne, en Belgique.

[Read more →]

Tags:····

Mircea Milcovitch – Un irréversible journal de retrouvement, by Thiery Jolif (www.unidivers.fr)

October 21st, 2012 · No Comments · Books, Diaspora, International Media, OPINION, PEOPLE, quotations, Reviews

Comment faire d’un chemin d’exil une marche de « retrouvement », de retournement sans retour ?
Si, ainsi qu’aimait le rappeler Claudel, « Dieu écrit droit avec nos lignes courbes », l’écriture pourrait bien alors se révéler être le vecteur de ce ré-embrassement à la fois charnel et spirituel, demeurer étranger à son pays, à son passé et pourtant présent à tout et à tous.

Il aura fallu plus de quarante années de maturation pour que l’artiste Mircea Milcovitch publie son « journal d ’exil ». Un journal qui n’est pas le fait d’un scrutateur de soi, d’un « indiscret observateur » de soi-même mais une toile écrite comme est tissée celle de l’araignée. Les gouttes de rosées qui ici s’irisent à la lumière du soleil de la mémoire sont des souvenirs. Ecrits, ils sont pris dans la toile fine, subtile, prisonniers ils étaient destinés à l’oubli…

Il faut écrire la pensée pour la dérouler. (p. 225

[Read more →]

Tags:··········